LE LAMANAGE EN FRANCE
Les services du lamanage consistent en l’amarrage, le désamarrage et le déhalage des navires de commerce en escale dans les ports pour leurs opérations commerciales.
Etymologiquement le concept lamaneur provient du vieux français "laman ". Ce terme est tiré du néerlandais " loostman " qui désigne l'homme de la sonde, celui qui connaît les fonds et leurs traîtrises.

PARDESSUS définit le lamanage, dans sa collection de lois maritimes antérieures au XVIIème Siècle, comme « le travail et les fonctions des pilotes établis sur les côtes et dans les ports pour guider les navires dans les passes dangereuses, et notamment, à l'entrée et à la sortie des ports, rades et rivières ».

Dans les ordonnances de Colbert de 1681, le lamanage « est le travail des mariniers qui conduisent le navire à l'entrée d'un port ou d'une rivière; il est ainsi appelé pilotage ».

En effet, à travers ces définitions apparaît aisément la confusion qui existait entre le lamanage et le pilotage qui sont cependant des services distincts. L'on parlait même de pilote lamaneur. A partir des années 1950 pilotage et lamanage se sont séparés pour créer des entreprises indépendantes et structurées plus spécifiquement leurs activités.

En France, les sociétés de lamanage sont regroupées au sein d’un syndicat professionnel, le SPLMNA (Syndicat Professionnel du Lamanage des ports de la Manche - de la Mer du Nord - et de l'Atlantique). Les échanges sont permanents et les expériences partagées pour permettre le développement des différentes structures. Un peu plus de 400 lamaneurs exercent leur métier dans l’ensemble des ports de commerce Français.

Le lamanage est une activité qui demande de la maîtrise et de la précision. L’évolution avec les vedettes entre le navire, les remorqueurs et le quai peut s’avérer périlleuse selon les conditions nautiques et météorologiques rencontrées. Une erreur de manoeuvre pourrait être préjudiciable pour les intervenants comme pour le navire si une aussière venait à s’engager dans son hélice.
Les lamaneurs remplissent également des missions de services publics en contribuant fortement à la protection de l’environnement par le biais de conventions de lutte contre les pollutions marines des eaux de surface passées avec les instances portuaires. Ces missions consistent à mettre en oeuvres avec les moyens nautiques des sociétés, des barrages antipollution dans les limites Administratives du port. Elles peuvent être étendues au sein des plans POLMAR sous réquisition du Préfet Maritime.
LAMANAGE ET SERVICES MARITIMES DES PORTS DE LA ROCHELLE-CHARENTE S.A.S
La société du lamanage des ports de La Rochelle-Charente est composée de trois actionnaires associés qui exercent également la fonction de Chefs de Manoeuvres des ports et d’estuaires, de neuf patrons de vedette-mécaniciens, de deux maîtres d’équipages, de quatre matelots et d'une secrétaire comptable.
Les deux dirigeants (Le Président et Le Directeur Général) sont des Officiers brevetés de la marine marchande ayant exercé des fonctions de Capitaine et de Chef Mécanicien à bord de navires de commerce.
Les patrons de vedettes-mécaniciens disposent des brevets requis pour la conduite des vedettes, au pont et à la machine.
Le service est organisé avec un minimum de 10 marins susceptibles d’intervenir 24h/24. Ce fonctionnement doit satisfaire aux obligations portuaires 365 jours / an.

Sur demande de ses clients, la société a développé des services complémentaires en adaptant notamment ses unités nautiques à une polyvalence de fonctions. Les compromis entre puissance, robustesse et manoeuvrabilité des vedettes utilisées ont permis de proposer les services suivants;

* Remorquages côtiers, fluviaux et portuaires de dragues stationnaires ou d’engins de TP maritimes.
Assistance aux opérations d’accostage et d’appareillage des navires < 100 mètres dépourvus de propulseur d’étrave.

* Services de rade, soit le transfert d’équipages, d’experts ou de marchandises à bord des navires en attente à l’extérieur du port.

* Assistance et sauvetage « professionnel » ; Rokia Delmas, Artemis, Union Neptune, Gardno...

* Les lamaneurs interviennent également à bord de certains navires dépourvus d’équipage ou en complément d’équipage. Ils proposent des services de conduite au pont et à la machine aux chantiers navals ne disposant pas d’équipage pour les essais en mer des navires nouvellement construits et leur convoyage au port de livraison.

* En Charente, les lamaneurs disposent de brevets fluviaux pour la conduite des automoteurs jusqu’à 55 mètres. Ils interviennent de Jarnac à Tonnay-Charente pour la partie fluviale de la rivière et de Tonnay-Charente à Fouras pour la partie maritime de la rivière.

La société du lamanage des ports de La Rochelle-Charente dispose de quatre vedettes au port de La Pallice et d’une vedette pour les ports de Rochefort et de Tonnay-Charente. Les puissances varient de 150 cv à 630 cv.

Pour les opérations sur le quai, la société dispose de deux camions cabestan-grue. Autonome dans la maintenance de son matériel, la société dispose d’une équipe technique et d’un camion atelier. L’accroissement du trafic portuaire et les équipes en constante augmentation ont favorisé la construction dans l’enceinte portuaire d’un bâtiment de 400 mètres carrés sur deux niveaux et d’un atelier de 100 mètres carrés.

Le Président
Bruno HUET
Accueil     Moyens Humains     Moyens Materiels     Médiathèque     Actualités     Recrutement     Contact
 
© Antexia 2012    mentions légales